Des Livres… et des rencontres en Beaujolais

Avec Marie Van Moere à la librairie Cassiopée.

• 7H – Samedi 19 nov.
Je me balade sur Facebook en déjeunant et j’ai la bonne surprise de découvrir qu’on y parle de #Jenaipasportéplainte via une super chronique d’Emmanuelle Blanchet [Cineartscene]. Je profite du moment et prend un grand bol d’optimisme avant d’attaquer ce copieux week-end…
9H – Je fonce avec ma petite voiture verte (merci Kiki) jusqu’à la gare d’Anse chercher Marie Van Moere qui arrive de Lyon (impossible de la retrouver à la gare de Villefranche à cause du marathon qui bloque tout). Timing impec : train à l’heure, nous prenons la route du Bois d’Oingt où Carole Crémois nous attend pour une journée dédicace à la belle librairie Cassiopée. dedicace-161119Pas un monde fou mais une ambiance sympa et l’endroit idéal pour se retrouver et faire connaissance. Marie à beau être l’auteure de la préface de mon polar, c’est la première fois que nous nous rencontrons « en vrai ». L’occasion de parler livres (Pukhtu. Secundo de DOA qui est également invité à Arnas, La Faux soyeuse d’Éric Maravélias, A Suspicious River de Laura Kasischke…), de nos projets d’écriture (son polar à la Série Noire qu’elle termine, mon 3e roman qui est à peine ébauché), de son reportage sur l’Islande qui vient de paraître dans Settimana (l’hebdomadaire culturel de Corse-Matin) et du Salon Des Livres en Beaujolais où nous irons le lendemain. A midi on trinque en goûtant le Beaujolais nouveau au restaurant Show-Patate où Carole nous invite.

Au resto avec les premiers auteurs arrivés…

sdl16_-soiree_hotel_photo_f-balandier20h – Samedi soir
Je reprends la petite voiture pour un repas avec les auteurs qui viennent pour le Salon d’Arnas et qui sont à l’hôtel : Franck balandier, Olivier Martinelli, et Dominique Gros. Contente de les retrouver « IRL » ! Tout comme pour Marie, nous avons seulement échangé des mails et des messages sur Facebook. C’est Olivier que je connais le mieux, d’abord parce que j’ai dévoré tous ses romans (avec une préférence pour La nuit ne dure pas), et puis parce que nous avons la-nuit-ne-dure-pascorrespondu régulièrement lorsqu’il rédigeait la préface de mon premier roman Les loups du remords. J’ai fait la connaissance de Dominique Gros il y a peu, via les éditions du Poutan où il a publié son dernier roman J’attends l’aube aux yeux gris. Quant à Franck Balandier, il a d’abord été l’ami Facebook de mon avatar Shane Zooey, avant de devenir le mien 😉 J’ai beaucoup aimé son roman Le silence des rails et je m’apprête à lire L’Homme à la voiture rouge en attendant Le corps parfait des araignées (super titre !) qui va sortir en janvier.

Salon Des Livres en beaujolais

sdl_beaujolais_2016_photo_c-vermorel_8-16H – Dimanche 20 novembre
Réveil à l’aube, départ pour Arnas. Je découvre la nouvelle organisation du Salon et l’énorme boulot réalisé par l’équipe de l’asso Des Livres et des Histoires pour tout mettre en place pendant que je me prélassais en dédicace !
2016_norlane_deliz10H – Je retrouve ma place à côté de Norlane Deliz comme l’année précédente. Nos deux premiers romans – La voleuse et Les loups du remords – sont sortis au Poutan, à la même période pour le salon 2015 et on commence à bien se connaître d’une dédicace à l’autre.
9H – La course commence… pratiquement pas le temps de rester sur mon stand entre la tombola (coup de main pour la préparation des lots avec Laetitia), l’accueil des auteurs qui commencent à arriver – Catherine Bessonart, DOA, Kerry Hudson, Martial Victorain… – et avec lesquels j’ai hélas à sdl16_conference_f-balandier_photo_mh-branciardpeine le temps de parler. 11H – Je me précipite à la conférence Les prisons d’Apollinaire de Franck Balandier. Lui aussi est obligé de faire vite à cause d’un programme un peu trop chargé mais sa conférence reste passionnante.
sdl16_k-hudson_mh_branciard_photo_jean-jacques_nicoudJe profite ensuite des discours pour aller discuter avec Kerry Hudson de son 3e roman en cours et de son séjour à Bligny-sur-Ouche et avec Catherine Bessonart qui prépare la sortie prochaine d’un nouveau polar avec Chrétien Bompard ainsi qu’un roman en littérature blanche. 1109-bessonart-une-valse-pour-rien-jacquette_012H30 – Je mange avec Norlane, Patrick et Laurence qui viennent s’installer sur le stand du Poutan. J’assiste ensuite à la Table ronde Vengeance et Polars. Moment passionnant, quand des auteurs tels que Catherine Bessonart, Gilles Caillot, DOA, Olivier Martinelli et Marie Van Moere  se mettent à discuter entre eux, relancés par Pierre Baizet, Christine Poirier et Isabelle Thomas Moreau.  La table ronde se prolonge un peu trop par rapport à ce qui était prévu et je rate hélas la fin pour aller dédicacer mes livres. 18H – L’immense salle se vide peu à peu. Toute l’équipe de 1ere-couv-la-couleur-des-ames-mortesl’association Des Livres et des Histoires est sur les genoux. Il faut maintenant ranger avant le spectacle de Bernard Pivot

• Mardi 22 nov.
lafauxsoyeuse
Chez moi. Ouf ! Contente de retrouver le silence et le calme. Après le rythme de folie pour la préparation du Salon, je vais enfin pouvoir reprendre une vie normale. Objectifs : écrire un 3e roman et une nouvelle pour le Trophée Anonym’us 2017-18 créé par Eric Maravelias (1).

Merci pour les photos à Jean-Jacques Nicoud et Catherine Vermorel.
(1) Pour voir la liste des auteurs qui participent cette année – dont Marie Van Moere – cliquer ICI.

Publié le 28 novembre 2016