Trophée Anonym’us 2017 : and the winner is…

Sur le podium : Colin Niel, Maud Mayeras, Nils Barrellon.

Enfin, le résultat est tombé ! Très intéressant de lire comme ça, à l’aveugle en essayant de deviner qui a écrit quoi. Les trois gagnants étaient dans mes six nouvelles favorites…
Impatiente en tout cas et très honorée de participer à l’édition 2018. Merci à Éric Maravelias et à l’équipe du Trophée de m’accueillir dans cette aventure. Un beau projet pour me remettre sérieusement à l’écriture après #Jenaipasportéplainte…

« Javel »Colin Niel Vainqueur du Trophée 2017
Javel de Colin Niel - Vainqueur du Trophée 2017« Hé, mon ami, on va continuer à chercher, dèh ! Tchoko-tchoko je vais le retrouver, ton fils. Je n’aurais pas dû dire ça. À l’instant où j’ai vu Narcisse hocher la tête, se servir en silence un autre thé, j’ai réalisé que c’était une erreur. Pourtant, tandis que je marchais vers sa maison, passant tête baissée devant maquis bondés et enseignes de coiffure, j’avais étudié chaque mot. Pesé le pour et le contre. Entretenir l’espoir d’une issue heureuse ainsi que je le faisais depuis des semaines. Ou aider mon ami à accepter. À réaliser, doucement, que peut-être on ne retrouverait jamais Roméo. Qu’aucun des gamins ne dirait plus rien, à présent. Qu’il était trop tard.
Oui, peut-être aurais-je dû lui dire tout cela.
Mais je n’y suis pas parvenu.
 »

« Le parloir »Maud Mayeras sur le podium du trophée 2017.
Le parloir de Maud Mayeras Trophée Anonym'Us 2017« Axel n’écoute pas.
On lui a bien appris pourtant, à ne pas mettre ses coudes sur la table mais ce sont ses bras tout entiers qu’il y pose et sa tête avec. Un œil est fermé par sa joue écrasée, l’autre suit les motifs du papier peint : des oursons coupés en plein milieu par les huisseries dont on a retiré les portes. Axel regarde au-delà des ouvertures béantes, dans ce couloir où les gens avancent sans s’arrêter. Ceux qui le regardent ne le voient même pas et dans quelques secondes ils l’auront probablement déjà oublié.
Axel se tortille sur sa chaise, son ventre le tiraille déjà mais cela n’a rien à voir avec la faim.
Maman ne tardera plus. »

« Mort aux cons«  Nils Barrellon sur le podium du trophée 2017.
« Franz appuya sur le bouton. Les portes de la cabine se refermèrent. Il agrippa les deux poignées réglementaires et le voyant au-dessus des chiffres bascula du rouge au vert. L’accélération le surprit, comme toujours. Vingt-six secondes plus tard, il était au deux cent quarante-troisième étage.
Il parcourut les longs couloirs lumineux d’un pas vif. Le puissant logiciel de reconnaissance faciale, couplé à un A2C – Analyseur d’ADN sans Contact – ouvrait les doubles battants devant lui dans un subtil chuintement pneumatique. Quand il arriva devant le bon bureau, la secrétaire holographique se matérialisa. Grâce, ou à cause du DIOC – le Détecteur et Interpréteur d’Ondes Cérébrales – elle était comme Franz le souhaitait : brune, pas très grande, yeux noisette, petite poitrine. »

Les autres auteurs et leurs nouvelles pour l’édition 2017 :

Armelle Carbonel – La place du TueurDavid Charlier – Deux courses, un sprint finalBenoît Séverac – En haut du poulaillerEllen Guillemain – La MéruleCiceron Angledroit – Comme un LapinYannick Dubart – Elle et luiGaëlle Perrin-Guillet – Eux Dominique Maisons – L’Arabe qui n’aimait pas la saladeSandra Martineau – Je serai toujours là pour toi  • François Medeline – Chez Nous • Florence Medina – La reine des courgesStéphanie Champclos-Clemente – Etre lu peut nuire gravementAnouk Langaney – Les bouletsLozere Esteban – EntonNoirLouisa Kern (Valérie Allam) A usage uniqueJacques Saussey – BraisesDanielle Thiéry – Le ballon rougeJérémy Bouquin –  Trachemys Scripta ElegansMarie Van MoereDelia face au portMichel Douard – Parkinson of a bitchOlivier Chapuis – Le pariPatrick K. Dewdney – Ascension • Marie Delabos – Des escargots dans la bouillie.

Télécharger le recueil des nouvelles du trophée 2017.

 • • •

Les trophées
Le buste sera remis a Colin Niel à Annecy, lors du Festival des Pontons Flingueurs.

Le trophée - Création Eric Maravelias

Le trophée – Création Eric Maravelias

Le Trophée Anonym’us est un concours de nouvelles créé par Eric Maravelias et Anne Denost. Le principe est assez simple : des auteurs du polar français (pas loin d’une centaine en 3 ans) concourent en écrivant une nouvelle polar au sens large, noir, thriller, enquête… de 20.000 signes maximum. Parmi ces auteurs connus, se trouvent des non édités. Le jury de 40 membres (blogueurs, libraires, bibliothécaires, simples lecteurs…) jugent ces nouvelles à l’aveugle. En effet, toutes restent anonymes jusqu’à la décision finale.
L’esprit c’est la gratuité, la convivialité, l’échange et le partage et s’amuser entre nous, lecteurs et auteurs.

 

 

Les Pontons Flingueurs en finale…

Les trois auteurs arrivés en tête se verront invités lors du Festival des Pontons Flingueurs par René Vuillermoz fin juin à Annecy. Le gagnant se verra remettre une statuette en argile faite par Eric Maravelias, organisateur du concours.

 

Publié le 12 avril 2017